Mes astuces de médiatrice pour sortir du conflit

- Accepter que le conflit est réel - Il y a bien divergence de points de vue. Inutile de nier ou de chercher à transiger pour éviter un clash. La situation ne se réglera pas toute seule si vous faites l'autruche. Vous pensez que cela va de soi😏 ? Prenez un temps pour réfléchir au dernier moment où vous vous êtes senti(e) incompris(e) par un être cher, où vous étiez en opposition avec lui, et rappelez-vous cette sensation désagréable au niveau de l'estomac😣 ? Ou alors vous avez su reconnaître l'opportunité de changement qui se présentait à vous ?


Car derrière chaque conflit se cache une opportunité de changer les choses, de les améliorer.


- Savoir Coopérer- Après avoir accepter la réalité du conflit, on peut maintenant s'intéresser à la logique de coopération. Dans la résolution de conflit sans violence, ce qui est important, ce n'est plus de savoir qui va gagner ou perdre mais de réparer la relation et de retrouver un équilibre qui soit satisfaisant pour tous. Chaque partie prenante du conflit a le droit d'avoir sa vision des choses, son ressenti qui lui est propre mais en aucun cas ils seront supérieurs ou plus légitimes à celui de l'autre. Vous êtes sur un pied d'égalité. En échangeant sur vos ressentis, en construisant une réalité commune de la situation qui intègre vos ressentis et vos besoins, vous entrez dans un cercle vertueux. Vous incluez l'autre dans votre bulle et réciproquement.


En coopérant, vous allez sortir des jeux de pouvoir et vous pourrez ensuite travailler ensemble à la co-construction de solutions qui vous ressemblent


- Chaque conflit est différent -

Le conflit a un rôle régulateur, il permet de mettre à jour ce qui ne nous satisfait plus dans nos relations. En prenant soin de les résoudre, on construit des relations plus harmonieuses. En reconnaissant la nature unique de chaque conflit, on prend conscience de ce qu'il révèle sans généraliser pour autant.


Cette nouvelle considération va vous habituer à considérer autrement vos conflits et vous faire évoluer positivement.


- S'ouvrir à de nouveaux chemins- Pour atteindre ce nouvel équilibre, il faudra bousculer tout ce qui nous interdit cet ajustement, prendre le risque d'abandonner le confort de nos certitudes : je sais bien ce que je dis, je sais bien ce que j'entends, pas question de changer d'avis. Il faut abandonner son unique point de vue et s'interroger sur ce que l'autre peut voir ou ressentir : il se peut que j'ignore une partie du problème, il a sa propre logique, ses raisons sont peut-être valables, essayons de comprendre.



Essayons de SE COMPRENDRE.

13 vues