La discussion au coin du feu, ou comment changer de regard sur la communication de couple ?


Pour bon nombre de couple que j'accompagne, discuter est devenu synonyme de dispute.Et beaucoup de couple utilisent la communication pour aborder ce qui ne va pas dans la relation (et oublient de parler de ce qui va bien!). Pourtant, la communication dans un couple est l'un des piliers fondamental du couple. On peut donc s'interroger sur les origines de ces difficultés.


En matière de représentation de la communication, les hommes et les femmes ne sont pas logés à la même enseigne. Les hommes sont généralement moins à l'aise que les femmes pour communiquer. Ils se sentent plus vulnérables à parler de leurs émotions et c'est souvent lié à leur éducation. Pour eux, refuser une discussion serait alors assimilé à un mécanisme de défense.


On peut noter également des différences hommes-femmes dans son utilisation :

Alors que les femmes sont plutôt dans le maintien de ce qui existe, dans la concertation et le partage, leurs compagnons sont plus souvent dans des rapports de force, la conquête et l’appropriation, explique le psychosociologue Jacques Salomé. Selon lui, les hommes parlent davantage pour exprimer des désirs et les satisfaire au présent, alors que les femmes sont plus dans l’expression des sentiments et la construction de l’avenir.


Même dans la construction du couple la communication ne va pas avoir la même fonction :

Au début d’une relation, l’homme parle beaucoup pour montrer à la femme combien il est beau, fort, intelligent, combien il peut la rendre heureuse et tout ceci dans un but de séduction. Une fois que le couple est scellé, il a tendance à penser qu’il n’y a plus rien à en dire. La femme, elle, éprouve régulièrement le besoin de faire le point pour obtenir une confirmation de l’amour.


"Avant on parlait de tout, maintenant c'est à peine s'il ouvre la bouche pour l'organisation autour des enfants."


"Je ne comprends pas son désir de parler de certains sujets, elle m'embête à vouloir toujours tout analyser. "


Pourquoi avoir une bonne communication dans le couple est essentielle pour garder de bonnes relations avec votre conjoint ?

Dans un couple on va communiquer sur ses émotions, parler de nos attentes, prendre des décisions importantes, affirmer nos besoins relationnels et se reconnecter à l'autre. Tout ça va passer (en grande partie) par la communication verbale. Et non votre conjoint(e) n'a pas le super pouvoir de lire dans vos pensées (et c'est bien dommage)!

Du coup, je propose aux couples que je reçois et qui ne savent plus comment communiquer de manière fluide par peur de blesser l'autre ou par peur que la discussion dégénère en dispute, le jeu de la discussion au coin du feu.


En quoi consiste la discussion au coin du feu :

Pour la petite histoire, la discussion au coin du feu a souvent été utilisée par les politiciens pour prendre des décisions importantes. Le principe de cette discussion est de créer un climat convivial pour aborder les sujets importants ou les sujets qui fâchent.


Prenez rendez-vous avec votre partenaire, fixez un jour et une heure sur votre agenda.

Au niveau temps, 10 minutes chacun suffisent pour aborder les questions qui vous tiennent à cœur. Au niveau condition, il ne faut pas que vous soyez distraits mais bien focalisés tous les deux sur votre conversation: On éteint les écrans, on couche les enfants. On prend le temps d'écouter l'autre et on reste ouvert.


Au niveau du cadre convivial : vous pouvez créer une atmosphère conviviale en faisant comme si vous receviez vos meilleurs amis, soignez le décorum, mettez-vous sur votre 31 et appuyez-vous sur les préférences de chacun. Si vous avez l'habitude d'ouvrir une bonne bouteille de vin pour vos amis, faites-le aussi dans ce cadre-là. Il faut faire de ce moment, un moment privilégié à savourer à deux. Vous êtes avec votre meilleur(e) ami(e) pas votre ennemi, traitez-le/la comme tel. Et n'oubliez pas de profiter de ce moment à deux.


Qu'en pensez-vous ? L'avez-vous déjà utilisée ? Si oui, qu'en avez-vous pensé ?

Chaleureusement,

Fanny Laigneau



0 vue