Les bénéfices de la médiation familiale

Mis à jour : 26 oct 2019


Décider d'entreprendre une médiation familiale :

La médiation familiale est un processus de construction ou de reconstruction axé sur l'autonomie et la responsabilité des personnes concernées par des situations de rupture ou de séparation dans lequel un tiers impartial, indépendant, qualifié et sans pouvoir de décision -le médiateur familial-favorise à travers l'organisation d'entretiens confidentiels, leur communication, la gestion de leur conflit dans le domaine familial entendu dans sa diversité et dans son évolution. Définition adoptée par le conseil national consultatif de la médiation familial (2002).

=> C'est pouvoir aborder les problèmes liés à un conflit familial :

Les sujets abordés lors des rencontres avec le médiateur vont concernés vos préoccupations. Cela peut concerner l' exercice conjoint de l’autorité familiale, les modalités de résidence des enfants, le montant de la contribution financière, le partage des biens, etc. Le médiateur familial organise la discussion, il peut vous aider à approfondir certains sujets ou à clarifier vos dires pour vous aider à identifier l'origine de vos conflits.

=> C'est un espace de parole et d'écoute qui vous appartient :

C'est vous qui décidez des sujets évoqués et de vos objectifs de travail lors des entretiens. Le médiateur n'a pas d'obligation de résultats, il ne conseille pas, il vous accompagne dans le bon déroulement de vos entretiens. La médiation familiale peut s'arrêter sur votre décision. Cependant cette décision fera l'objet d'un échange avec le médiateur familial lors d'une rencontre de médiation familiale.

=> C'est pouvoir ouvrir le dialogue sur un pied d'égalité dans un espace sécurisant, neutre et confidentiel :

Le médiateur familial est un professionnel impartial, c'est-à-dire qu'il ne prend pas parti ni pour l"un, ni pour l"autre. L'espace de médiation familiale ne participe pas à des démarches d'évaluation. Dans ce cadre, le médiateur s'engage à respecter l'anonymat des personnes et la confidentialité des échanges. De même, les personnes s'engagent à ne pas utiliser ce qui est dit et travaillé en médiation pour nuire à l'autre. Le médiateur est un professionnel indépendant c'est-à-dire qu'il ne délivre ni attestation, ni témoignage. Le médiateur est garant du cadre, il veille au bon déroulement de la rencontre et au respect des règles énoncées en commun en début de médiation et les rappelle si nécessaire (respect mutuel, non-agression verbale ou physique...). En cas de manquement à ces règles, le médiateur familial peut décider de l'arrêt des entretiens de médiation.

=> C'est pouvoir mieux communiquer :

Le médiateur familial vous apporte des outils issus de la communication non-violente afin de vous aider à rétablir le dialogue et à communiquer de manière apaisée.

En s'attachant à reformuler, le Médiateur s'assure qu'il vous a entendu réellement dans ce que vous aviez à dire, et vous permet ainsi de confirmer ou de rectifier. La reformulation donne accès aux raisons sous-jacentes au discours, aux motivations profondes qui vous ont menées à adopter l'attitude qui est la vôtre. Elle éclaircit et approfondit le registre de la communication. La parole va alors circuler plus librement et vous retrouverez une communication qui vous permettra de vous confronter à l'autre au lieu de l'affronter. Grâce à la reformulation, le Médiateur répercute votre ressenti chez l'autre et s'assure de la bonne compréhension de chacun, ce qui libère la relation. L'effet de l'appropriation par un tiers de votre propre parole est gratifiant : il rend vos propres mots audibles à vous-même et vous permet de préciser votre pensée. Le Médiateur devient ainsi le porte-voix de votre parole. La reformulation permet de se souvenir que chacun est unique et que nous fonctionnons selon notre propre histoire. Lorsque je parle, c'est moi qui parle avec mon vécu.

En réapprenant à communiquer sans violence, nous nous rapprochons des autres, mais aussi de nous-même, de notre vérité, de notre véritable nature. En rétablissant un dialogue constructif, nous créons un climat de confiance propice à la recherche d’accords.

=> C'est pouvoir redéfinir et exercer votre rôle de parent :

C'est une démarche volontaire centrée sur l'intérêt de vos enfants et vous êtes les plus à même de savoir ce qui convient à votre famille et à vos enfants.

La médiation familiale peut vous aider à vous accorder sur les conséquences de votre séparation ou d'une recomposition familiale qui se passe mal. Ainsi cela peut vous permettre un travail sur:

  • La vérification de la décision de vous séparer

  • Les besoins de vos enfants

  • L'exercice de l’autorité parentale

  • Les valeurs éducatives

  • Le domicile principal des enfants et les modalités d'accueil chez chaque parent

  • Le rythme et l'organisation de la vie des enfants avec chaque parent

  • L'incidence matérielle et financière de la séparation (participation financière de chacun, séparation des biens)

=> C'est choisir d'exercer son libre arbitre et de ne plus subir une situation qui vous déplaît :

En réapprenant à dire "je", en travaillant sur votre responsabilité, vous vous interrogez sur les motifs qui vous poussent à agir. En oubliant de rejeter sur les autres la responsabilité de vos actes, vous reprenez le contrôle et vous pouvez commencer à remettre en question vos représentations et vos habitudes qui vous enferment et vous rendent sourds au changement. Avec l'aide du médiateur familial, vous allez prêter attention à vos besoins et à vos attentes. Ce travail va vous permettre la prise en compte de manière très concrète des besoins de chacun, notamment ceux des enfants. Dans la pratique de la médiation, la reconnaissance des besoins est extrêmement importante. En effet, le conflit est souvent la conséquence d'un besoin non comblé.

Ce cheminement en médiation va vous aider à découvrir ce qui vous motive, ce qui est important pour vous, à élaborer des solutions sur-mesure et respectueuses de chacun. Vous ne dépendrez plus de la décision et du bon vouloir d'un tiers (juge et avocat). Enfin, quelques entretiens (3,4 entretiens) seulement suffisent à initier des changements positifs et durables dans vos relations.